Hôtel à insectes de l’Atelier Zabie

75.00$

Les abeilles solitaires, aussi appelées abeilles sauvages, charpentières ou maçonnes, sont d’importantes pollinisatrices.  On compte plus de 350 espèces de ces abeilles au Québec. Elles sont les premières à polliniser les fleurs au printemps et représentent un maillon important de notre écosystème. Offrez-leur un habitat pour l’hiver ! Elles y pondront leurs œufs qui créeront la vie au retour du printemps.

Effacer

Disponible à l’écoumène seulement

Description

  • Chaque hôtel à insectes peut accueillir des abeilles solitaires.
  • Les abeilles solitaires ne sont pas agressives envers les humains, car elles n’ont pas de miel à défendre. Plus de la moitié n’ont même pas de dard. Elles effectuent leur travail de pollinisation dans un rayon de 250 mètres.
  • Orientez la devanture de l’hôtel au sud ou au sud-est, dos aux vents dominants et à l’abri des intempéries à au moins 30 cm du sol.
  • Ancrage préinstallé au dos de l’hôtel pour une installation sur une maison, un cabanon, une clôture, une galerie, etc. Évitez de percer dans le tronc des arbres. Peut aussi s’installer sur un poteau (poteau de cèdre, piquet de clôture) à l’aide d’une fixation vendue séparément.
  • Plantez une belle variété de fleurs qui attirent les abeilles solitaires. La boîte à semences Un jardin bourdonnant des Jardins de l’écoumène se compose exclusivement de plantes qui attirent les abeilles.
  • Le comble de l’hôtel à insectes peut aussi accueillir des coccinelles et des chrysopes, qui sont d’excellents prédateurs des pucerons.
  • Évitez l’usage des pesticides et des insecticides.
  • Hauteur 12 ¾ po (32,38 cm) ; largeur 7 ½ po (19,05 cm) ; profondeur 6 po (15,24 cm) ; Poids approx. 4 lb (1,8 kg).
  • Hôtel de cèdre fabriqué en Estrie par une artisane qui a un grand souci de l’environnement.