Adaptée aux forêts nourricières

Plante généralement vivace qui, lorsque regroupée avec d’autres communautés végétales et animales, forge des relations mutuellement bénéfiques à l’intérieur du biotope. Cette synergie créée par l’équilibre entre les niches écologiques occupées par la biocénose permet de réduire -voir éliminer- l’intervention humaine. Les forêts nourricières s’inscrivent dans les pratiques de la permaculture.