Des semences adaptées au climat local, c’est bien mieux

Les arguments en faveur de l’achat local ne sont plus à faire : solidarité vis-à-vis du commerce de proximité, réduction des émissions de GES, produits mieux adaptés aux réalités locales, etc. Toutefois, en ce qui a trait aux semences, l’achat local présente, pour les jardiniers, des avantages sur les plans physiologiques et environnementaux, en termes d’adaptation au climat, et donc de récoltes plus abondantes.

Bien conserver ses semences

Les semences des Jardins de l’écoumène présentent un taux de germination très élevé l’année de l’achat. Selon les espèces, ce taux de germination diminue plus ou moins rapidement au fil des ans : certaines semences germent encore raisonnablement bien après cinq ou dix ans, mais d’autres ne germent plus après deux ans seulement.

De fraîches micropousses sur terreau

Les micropousses sont des semences de plantes que l’on fait germer sur du terreau alors que les germinations sont des graines que l’on fait germer dans des pots sans substrat. Les micropousses nécessitent moins d’entretien que les germinations qui doivent être rincées 2 fois par jour, parfois plus dans certains cas.

La culture des légumes-fruits à l’intérieur

La lumière, la température, l’arrosage, la circulation de l’air, le substrat, les parasites et la fertilisation représentent des enjeux importants, mais ont de nombreuses solutions comme le montre l’Écouinfo Cultiver des légumes à l’intérieur : possible et amusant. Toutefois, pour la culture des légumes-fruits à l’intérieur un autre défi de taille est aussi présent : la pollinisation.

Cultiver des légumes à l’intérieur : possible et amusant

Il est possible et assez facile de cultiver des légumes à l’intérieur durant la saison froide. Toutefois, il ne faut pas s’attendre comme à l’extérieur à de super rendements. Ce sont surtout des cultures d’appoint. On s’assure de la fraîcheur des produits et surtout on se fait plaisir.

Le terreau, ça se recycle et c’est un geste écologique

Il y a quelques années, on suggérait aux jardiniers de jeter le terreau qu’ils avaient utilisé dans leur pot après une année d’utilisation. Quand on sait que la terre est un bien précieux, peu renouvelable (il faut de 200 à 1 000 ans pour renouveler la couche de sol), ce conseil était un peu aberrant. Depuis, on est plus respectueux et on sait que l’on peut réutiliser le terreau des contenants d’année en année.

Recette de pain aux tomates vertes

On en fait du ketchup vert et des salsas, mais aussi des mets moins connus au Québec comme les tomates vertes frites (les Fried Green Tomatoes très populaires dans le sud des É.-U.). Les tomates vertes remplacent aussi les pommes dans la tarte ! Et que dire du pain aux tomates vertes ?

Recettes de pesto avec les fines herbes.

Transformez vos fines herbes en savoureuses sauces de type pesto pour accompagner vos pâtes ou utilisez-les comme trempettes avec des légumes et des craquelins. Avez-vous pensé vous en servir comme bases pour vos autres sauces et dans d’autres recettes ?utiliser les comme bases
pour vos autres sauces et
recettes !

Récolte et conservation des fines herbes

La récolte, et par le fait même la conservation, des fines herbes débutent dès que les plants ont atteint le point de maturité voulue. Pour les herbes dont on consomme les feuilles, on peut faire plusieurs récoltes au cours de l’été. Plus on habite dans une région chaude, plus le nombre de cueillettes est élevé.

Histoire de légumes : les choux chinois

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les choux chinois ne sont pas issus de vrais choux, mais de la lignée des navets et des navettes. Ils ne sont pas non plus originaires de Chine, mais bien de l’Europe comme tous les autres choux. Ils auraient traversé l’Europe centrale pour aboutir en Asie. De l’Iran, cette espèce de chou a transité par la Chine via la Mongolie pour finalement atteindre le Japon. Par la suite, cette sous-espèce s’est développée en deux foyers distincts.

Les semis de fin d’été

Alors que depuis le milieu de l’été les récoltes ont commencé, plusieurs espaces ont été libérés dans le potager. On peut bien sûr les recouvrir de matériau biodégradable, comme du paillis, pour éviter l’érosion, mais on peut aussi s’en servir pour démarrer de nouvelles cultures.

Histoire de légumes : les radis 

Les petits radis, radis de tous les mois ou radis de toutes les saisons, sont bien connus. Toutefois, il existe aussi des radis noirs et des radis daïkons, moins souvent cultivés.

Le désherbage efficace

Durant des siècles, elles ont fait partie des herbes médicinales et utiles, voire comestibles. Puis, il y a une centaine d’années, elles sont devenues des mauvaises herbes.

VISITES DES JARDINS DE L’ÉCOUMÈNE

Après 2 ans de pause, nous sommes heureux de réoffrir des visites guidées de nos jardins à la communauté des jardiniers du Québec. Ces visites vous seront offertes en format court (1h15) ou en format long (2h30) pour les plus curieux.

Histoire de légumes : les chicorées   

« Pour moi, les jolies fleurs de la chicorée — celles qui enjolivent les prés et bords de routes dès juillet ! — sont à jamais liées au pianiste de jazz réputé, Chick Korea. »

Arroser tout en protégeant la ressource

En regardant une carte du monde, on pourrait croire que l’on ne manquera jamais d’eau. Toutefois la situation est trompeuse. Les réserves d’eau douce, et donc utile pour arroser des plantes ne représentent que 2,5 % de toute cette eau. Si on y soustrait les eaux polluées, on comprend vite que la protection d’une telle ressource est vitale pour l’humanité. Aussi bien pour s’hydrater que pour manger.

Recette : Velouté de chou gras

Pourquoi jeter ses choux gras alors que l’on peut les manger !
Essayer ce velouté proposé par Céline Bouchard de l’Atelier VitaForêt.

Le chou gras ( Chenopodium album) est riche en vitamines A,B,C, en minéraux, fer, calcium…et tout comme les épinards, il contient de l’acide oxalique.